Nous continuons notre série sur les choses à faire en cas d’accident de voiture avec la déclaration d’accident. En effet, cette étape est essentielle, une fois que la sécurité de toutes les personnes mises en cause est assurée, pour vous faire rembourser en cas d’accident non responsable. Dans cet article, nous allons vous décrire les étapes essentielles pour réaliser votre déclaration d’accident de voiture.

Comment effectuer une déclaration après un accident de voiture ?

La déclaration d’accident de voiture doit se faire en premier lieu en remplissant un constat amiable.

constat amiable
Exemple de constat amiable à remplir en cas d’accident de voiture

Un constat amiable est le document clé qui permettra de déclarer et décrire l’accident de voiture. Etant donné que ce document est officiel et a une valeur juridique, sa signature par les deux parties engagera l’assureur et aucune information figurant sur le constat ne pourra alors être modifiée. Pour remplir un constat amiable, il faudra tenir compte de plusieurs paramètres :

  • La réalisation d’un croquis : étant donné que le croquis représente l’élément central du constat, ce dernier devra être réalisé avec précision en indiquant par des flèches la direction des véhicules, les signaux routiers, les routes empruntées, les témoins… Ne cherchez pas à faire une œuvre d’art, des figures géométriques simples suffisent pour bien décrire les circonstances de l’accident. Attention à bien décrire la situation, car l’assureur se basera sur ce croquis pour définir les responsabilités.
  • Le constat en question doit être établi avec le ou les automobilistes impliqués dans l’accident. Si ce ou ces derniers ne sont pas coopératifs, il est possible de relever leur plaque d’immatriculation et de signaler cela dans le constat en question. Le désaccord devra également être précisé et les témoins présentés.
  • La description de l’ambiguïté de l’accident est un des éléments les plus importants. Toutes les circonstances devront être signalées. Des choix proches de situations réalistes sont proposés sur le document de l’assureur. Le choix de la situation cochée devra alors être fait après réflexion, car cet élément sera pris en considération en premier lieu par les compagnies d’assurance.
Voir aussi  Cet été, que faire en cas d'accident de voiture ?

Comment contacter son assureur ?

À la suite d’un sinistre, la procédure de déclaration et d’indemnisation débute par la prise de contact avec son assureur. Pour établir un contact avec son assureur, plusieurs options sont mises à la disposition du client. Il est alors possible de contacter un conseillé client de la compagnie par téléphone afin d’avoir les indications à suivre et les démarches nécessaires pour la déclaration de l’accident dans le but d’obtenir une indemnisation. Avec les nouvelles technologies, il est désormais possible d’établir ce contact par internet au niveau de la plateforme de la compagnie d’assurance par le biais d’un courrier électronique ou un formulaire à remplir. Des applications ont également été développées pour faciliter le contact à n’importe quel moment entre client et assureur.

C’est par exemple le cas de l’application e-constat auto, à télécharger sur les liens suivants :

Cependant, la méthode classique et le déplacement au niveau des agences commerciales est toujours une option des plus efficaces.

Quel est le délai à respecter pour la déclaration de l’accident ?

La déclaration d’un accident de voiture se fait dans un délai qui doit impérativement être respecté pour que cette dernière soit prise en considération. En règle générale, une déclaration d’accident de voiture devra se faire dans les cinq jours suivants l’accident. Si ce délai n’est pas respecté, le client verra alors ses indemnisations s’envoler. Il existe cependant des délais précis pour chaque motif de déclaration ; en cas de catastrophe naturelle par exemple, le délai se rallonge à dix jours au lieu de cinq jours.

Voir aussi  Vous avez perdu votre permis sur la plage ? Demandez un duplicata !

Laissez un commentaire