Il n’y a pas plus facile que de se rendre compte que son feu arrière est cassé.

Vous n’aurez qu'à faire marche arrière, et constatez par vous-même s’il s’allume ou pas.

Dans cet article, nous allons voir les différentes défaillances qui causent cette panne, et découvrir les différents procédés qui mènent à sa réparation.

Les feux de stop arrières

Ils permettent d’indiquer aux autres usagers que vous ralentissez, ou que vous allez vous arrêter.

De ce fait, leur fonctionnement est essentiel lors de votre circulation. Un accident peut vite arriver en leur absence.

Par conséquent, les forces de l’ordre sont très strictes quant à cet élément. 

Selon l’article R313-7 du Code de la route, une amende de troisième classe est attribuée au conducteur ayant un seul feu de stop arrière qui ne fonctionne plus. Si tous les feux de stop sont défaillants, l’immobilisation du véhicule est de rigueur.

Il y a différentes causes pouvant causer un disfonctionnement des feux de stop arrières.

Ampoule grillée

Dans la majorité des cas, une ampoule grillée est souvent la cause de cette défaillance. 

Pour y venir à bout, rien de plus facile.

Il suffit de racheter une nouvelle ampoule, ayant deux filaments, 5 w et 21 w, dont les baïonnettes seront détrompées.

Il faut surtout éviter les ampoules vendues en pack, et n’ayant aucune marque. Celles-ci sont souvent non adaptées au véhicule. Et même si elles fonctionnent, leur durée de vie est très limitée.

Fusible HS

Dans les voitures, les feux sont rattachés à d’autres fonctions, telles que la radio ou le plafonnier.

Ceux-ci ont donc les mêmes fusibles.

Si ce dernier éclate, les fonctions reliées au même fusible ne pourront plus fonctionner.

À cet effet, lorsque le fusible est à l'origine du problème, le feu de stop arrière n’est pas le seul élément défaillant dans votre voiture.

Disfonctionnement de la cosse

Dans ce cas, la cosse peut être altérée de deux manières :

  • Une cosse non fixe ;
  • Une cosse oxydée.

Lorsqu’elle est oxydée, un débranchement et un branchement répétitifs suffisent à résoudre le problème. Néanmoins, il est conseillé de venir à bout de l'oxydation, à l’aide d’un papier à verre.

Mais quand la cosse bouge, un remplacement est impératif, car même si elle est remise en place, le laiton qui la compose, s'élèvera à chaque fois.

Problème d’interrupteur

Cette possibilité n’est pas très répandue, néanmoins, elle peut arriver.

Généralement situé au niveau de la pédale de frein, celui-ci peut être en panne. 

Afin de vous assurer, vous n’avez qu'à vous équiper d’un ohmmètre

S’il se révèle effectivement défaillant, vous pourrez vous procurer une pièce au niveau d’un concessionnaire automobile de la même marque que votre véhicule.

Par contre, avant son embranchement, assurez-vous du bon état des réglages.

Problème au niveau du circuit électrique 

Après vous être assuré qu’aucune des causes précédentes n’est à l’origine de la panne des feux de stop arrières, la défaillance est sûrement liée au circuit électrique.

Grâce au voltmètre réglé sur 20 volts, à courant continu, repérez l’origine du courant.

Ensuite, à l'aide d’un multimètre, placez l’un des palpeurs au niveau du fil et l’autre au niveau du lieu suspecté de masse. Cela permettra de détecter la présence véridique de masse ou pas.

Dans ce cas, la réparation doit être faite au niveau d’un expert.

Laissez un commentaire