Mes conseils pour un contrôle technique serein

oscaro
controle technique serein

Le contrôle technique est une étape obligatoire pour tous les véhicules. Peu importe sa marque, son année de sortie ou sa date d’achat, toutes les voitures doivent passer par un centre agréé de contrôle technique périodique. Il garantit la sécurité du conducteur et de ses passagers, mais évite aussi les dangers sur la voie publique. Que vérifie-t-on lors d’un contrôle technique ? Comment corriger les défaillances potentielles ? Je vous donne des conseils pour un contrôle technique de votre voiture serein.

En quoi consiste le contrôle technique de votre voiture ?

Le contrôle technique est un procédé obligatoire pour toutes les autos. Il s’agit d’une vérification complète des éléments de la voiture afin de s’assurer que celle-ci respecte les normes de sécurité et environnementales en vigueur. Ce contrôle s’effectue tous les deux ans pour les véhicules d’occasion. Pour une voiture neuve, le premier contrôle technique doit être fait 6 mois après les 4 premières années de mise en circulation. Le centre sera alors chargé d’inspecter tous les éléments de votre véhicule. Je vous rassure, on ne démontera pas votre voiture durant le contrôle technique. Cette procédure consiste à vérifier 133 points différents. Ces 133 points sont regroupés en 9 différentes catégories, à savoir :

  • la visibilité,
  • le châssis,
  • les nuisances sonores et gazeuses,
  • la direction,
  • les freins,
  • les roues et la suspension,
  • le numéro de matricule,
  • les dispositifs électriques.
Voir aussi  Moteurs de voiture d'occasion : quels sont les critères de choix ?

Si les contrôleurs observent une défaillance quelque part, vous serez alors obligé d’effectuer une contre-visite. Je vous livre alors quelques astuces pour que le contrôle technique de votre véhicule se déroule sans encombre.

contrôle technique Luxembourg

Inspecteur professionnel et certifié procédant à un contrôle technique au Luxembourg d’un véhicule appartenant à un particulier qui souhaite le mettre en vente.

Comment préparer votre voiture pour le contrôle technique ?

Avec le temps, les marques d’usure sur la voiture se font de plus en plus visibles. Je vous conseille de passer régulièrement chez un mécanicien pour vérifier son état, surtout quelques mois avant de passer le contrôle technique. Vous pouvez par ailleurs commencer par vérifier les éléments suivants.

Le freinage

Il arrive que des personnes ratent leur contrôle à cause des freins. Si vous sentez que votre véhicule a tendance à dévier durant un freinage appuyé, cela signifie que vos plaquettes ou vos disques sont en mauvais état. Faites-les vérifier par un professionnel et effectuez un remplacement si besoin. Assurez-vous de plus que le liquide de frein est au niveau recommandé.

Les feux de signalisation

Testez tous vos feux, à savoir les deux feux de croisement, les clignotants, les feux de détresse et l’éclairage de la plaque arrière. Je recommande d’installer de nouvelles ampoules si celles actuelles ne s’allument plus très bien. Pensez également à donner un bon coup de klaxon.

L’apparence générale du véhicule

Faites bonne impression auprès des inspecteurs lors du contrôle technique obligatoire de votre voiture. Nettoyez votre auto de fond en comble, et pas seulement la carrosserie externe. Je vous suggère de remplacer votre plaque si celle-ci n’est plus très lisible. Munissez-vous enfin de tous les papiers en règle et à jour.

Voir aussi  Location de petit utilitaire : quel véhicule choisir ?

Comment procéder pour les éventuels points à corriger ?

Sur 5 voitures, au moins l’une d’entre elles est soumise à une contre-visite. La cause peut être une défaillance majeure ou une défaillance technique. Dans les deux cas, je vous conseille vivement de passer en urgence chez un mécanicien pour votre propre sécurité. Les défaillances majeures n’empêchent pas le véhicule de rouler. Les défaillances techniques en revanche interdisent sa mise en circulation à partir de minuit le jour du contrôle technique.

Dans les deux cas, vous devrez passer la contre-visite dans les deux mois qui suivent le contrôle initial. Elle consiste à faire vérifier si les défaillances majeures ou critiques ont bien été corrigées. Il est possible de passer la contre-visite en plusieurs fois, les défaillances critiques étant prioritaires. Je vous conseille d’effectuer votre contre-visite dans le même centre que pour le contrôle technique. De cette manière, vous serez sûr que votre véhicule suit les normes.

Comment trouver un centre de contrôle technique pas cher ?

Vous devez savoir que le contrôle technique peut vous coûter cher, surtout si vous n’assurez pas tous les points que j’ai précédemment cités. Pour limiter son coût, trouvez un centre de contrôle technique qui applique le tarif minimal. Bien que ce procédé soit obligatoire, tous les centres ont en effet le droit d’appliquer leur propre tarif. Celui-ci dépend d’ailleurs de deux facteurs qui sont l’usage du véhicule et son type de carburant. Notez ces deux éléments et consultez un comparateur de centre technique. Les tarifs de base vont de 45 euros à 120, la contre-visite n’étant pas comprise dans ces prix. Rares sont les contrôleurs qui proposent encore cette possibilité aujourd’hui.

Voir aussi  Mon retour sur la Peugeot 508 SW break

N’hésitez pas à demander s’ils ont une condition qui vous permettrait de faire baisser le coût en cas de correction de défaillance. Je vous recommande enfin de visiter directement le site du centre, ou d’aller sur place. Ils proposent souvent des promotions que les comparateurs n’affichent pas. Pensez à vérifier entièrement votre véhicule avant de passer au contrôle technique. Ce procédé, bien qu’il soit simple, peut vous coûter cher si une défaillance est détectée. Votre voiture risque de plus d’être interdite de mise en circulation. Posséder une voiture qui suit les normes est toujours synonyme de sécurité pour soi, pour les autres et surtout pour l’environnement. Restez prudent sur la route !

Laisser un commentaire