Accumulateur de pression d’embrayage : quel est son rôle ?

Dans une voiture, vous avez besoin d’un embrayage car le moteur tourne tout le temps, mais pas les roues de la voiture. Pour qu’une voiture puisse s’arrêter sans abîmer le moteur, il est nécessaire de déconnecter les roues du moteur. L’embrayage nous permet d’engager en douceur un moteur en rotation dans une transmission non en rotation en contrôlant le glissement entre eux. Parmi les principales pièces de l’embrayage on y retrouve l’accumulateur de pression. Ainsi, si vous souhaitez en savoir davantage sur son fonctionnement, son coût ou encore son rôle, prenez part à notre article.

Fonctionnement de l’accumulateur de pression

L’accumulateur est là pour permettre le bon fonctionnement de la pompe. Sa charge en entier peut permettre des chargements de différentes vitesses (débrayage et embrayage).

Son coût est relativement bas, on peut le trouver au alentours d’une centaine d’euros. Toutefois, il faut savoir qu’avant d’envisager toute manœuvre sur l’accumulateur, il faudrait impérativement le décharger à l’aide de l’outil utilisé pour diagnostiquer. Pour ce faire, rien de plus facile, il faudrait simplement utiliser la case dédiée dans l’outil qui se nomme simplement déchargeur accumulateur de pression.

Quant à sa réparation, elle est délicate et il est assez complexe de le faire par vous-même, si vous êtes novice. Mais, si vous vous y connaissez assez bien dans la mécanique, alors vous pourriez sans doute à l’aide des bons outils vous adapter à la situation. Dans le cas contraire, il vaudrait mieux vous tourner vers un spécialiste.

Les différents modèles d’accumulateurs de pression pour embrayageAccumulateur de pression d'embrayage

Avant toute chose, sachez que les accumulateurs de pression sont à choisir en fonction de la marque de la voiture mais aussi le modèle précis de la voiture. Ainsi, pour connaître précisément le type d’accumulateur qui vous convient, il faut prendre en compte :

  • le constructeur automobile ;
  • le type de moteur ;
  • les caractéristiques mécaniques.

Comment remplacer un accumulateur de pression ?

La première étape étant la décharge de l’accumulateur, vous serez notifié par un bruit provenant de la machine pour vous indiquer l’arrêt de l’opération.

Si malgré cette procédure la chute de pression persiste, vous devez dans ce cas refaire toute la procédure depuis le début.

N’oubliez pas que sur votre outil vous devez voir la pression égale à zéro.

Avant de pouvoir atteindre l’accumulateur de pression, vous devez d’abord enlever les éléments suivants :

  • la batterie ;
  • le calculateur de boite ;
  • les faisceaux se situant sur la batterie ;
  • l’écran qui protège votre batterie ;
  • la fixation de l’anneau de levage;

Suite à cela, vous pouvez déposer votre calculateur de pression. Pour ce faire, il suffit de suivre ces étapes:

  • serrer votre accumulateur de pression puis le visser ;
  • la repose s’effectue dans l’ordre inverse ;
  • remplir le réservoir impérativement.

Retour sur les pannes liées à l’accumulateur de pression

Le problème le plus fréquent avec les embrayages et l’accumulateur de pression est que le matériau de friction sur le disque s’use. Le matériau de friction sur un disque d’embrayage est très similaire au matériau de friction des patins d’un frein à disque, ou des patins d’un frein à tambour, au bout d’un moment, il s’use. Lorsque la plupart ou la totalité du matériau de friction est partie, l’embrayage commence à glisser et finit par ne plus transmettre aucune puissance du moteur aux roues.

L’embrayage s’use uniquement lorsque le disque d’embrayage et le volant d’inertie tournent à des vitesses différentes. Lorsqu’ils sont verrouillés ensembles, le matériau de friction est maintenu fermement contre le volant d’inertie et ils tournent de manière synchronisée. Ce n’est que lorsque le disque d’embrayage glisse contre le volant que l’usure se produit. Donc, si vous êtes le type de conducteur qui glisse beaucoup l’embrayage, l’usure de votre embrayage sera beaucoup plus rapide. Dans d’autres cas, le problème n’est pas de glisser, mais de coller. Si votre embrayage ne se libère pas correctement, il continuera à faire tourner l’arbre d’entrée. Cela peut provoquer un meulage ou empêcher complètement votre voiture de passer à la vitesse supérieure.

Qu’en est-il des autres composants de l’embrayage ?

Un embrayage est composé de nombreuses petites pièces, mais voici les composants principaux :

Le volant d’embrayage

Le volant d’embrayage est directement raccordé au vilebrequin du moteur et tourne donc avec les mouvements du moteur.

Le plateau de pression d’embrayage

Le deuxième élément majeur est le boulon d’embrayage boulonné au volant d’embrayage. Le plateau de pression à ressort remplit deux fonctions, celle de maintenir l’ensemble de l’embrayage ensemble et celle de relâcher la tension qui permet à l’ensemble de tourner librement.

Le disque d’embrayage

Le disque d’embrayage se trouve entre le volant et le plateau de pression. Il présente des surfaces de friction similaires à celles d’une plaquette de frein des deux côtés. Ces derniers établissent ou rompent le contact avec les surfaces métalliques du volant d’inertie et du plateau de pression, permettant ainsi un engagement et un dégagement en douceur.

Le roulement et le système de déverrouillage de l’embrayage

Ces composants fonctionnent ensemble simultanément et sont essentiels au processus d’engagement et de désengagement, qui sont le relâchement, ou le roulement, et le système de relâchement lui-même.

Laisser un commentaire